L’attractant : gadget ou réelle efficacité ?

Popularisé depuis les années 2000, essentiellement issus de la compétition, l’attractant ne semble plus être à la mode ces derniers temps et fait l’objet de questionnements sur son utilité. Nous essayons de faire le point sur la question … sur laquelle il est difficile d’être catégorique. N’hésitez pas à nous communiquer votre avis et vos expériences avec les différents produits que vous avez pu tester.

Salé ou olfactif

Gary Yamamoto a été précurseur de la mise au point des leurres salés. Le sel est un appétant naturel mais qui présente le désavantage d’oxyder le fer et donc les hameçons. Pour éviter cet inconvénient, les japonais ont imprégné les leurres de produits à l’odeur de cannelle, d’anis, de fraise, d’ail ou encore avec certains mélanges dont les recettes sont restées secrètes.

Hook'n FishingAujourd’hui, le niveau d’ingéniosité est poussé assez loin. Un des derniers produits mis au point est le « Souls stream » de Hook’n fishing. Il s’agit d’un attractant de diffusion dont le principe actif est une phéromone. En effet, les poissons secrètent de manière involontaire la phéromone Hypoxanthine 3-N-oxyde par voie épidermique lorsqu’ils sont chassés, blessés ou stressés. Cette molécule a pour but l’information entre espèce de la présence d’un danger dans un objectif de la survie du groupe.

Plus d’infos sur le site de Hook’n fishing 

Le poisson a-t-il un odorat ?

Mais qu’en est-il sur le plan de l’efficacité ? Le poisson possède-t-il, comme l’humain, le goût ou l’odorat ? Est-il gourmand ? Quel est l’impact réel de ces produits une fois diffusés dans l’eau ?

Sur le plan scientifique, il semble que l’odorat du poisson est plus développé que sa vue. Les poissons sont en effet doués des sens de l’odorat et du goût. Tout d’abord, ils peuvent sentir les parfums solubles dans l’eau. Les prédateurs chassant à l’odorat possèdent d’ailleurs de longues narines : le premier orifice est près de la pointe du museau et le second proche de l’œil. Ensuite, les poissons ont également des « bourgeons » du goût sur les lèvres, sur les barbillons, autour de la bouche et sur la tête. Ils peuvent donc goûter à distance.

L’avis du scientifique (Futura Sciences)

Pour Sylvie Rétaux, neuroscientifique spécialiste des poissons, la plupart des poissons ont même un excellent odorat. Ils sont capables de détecter les molécules odorantes grâce à des neurones sensoriels olfactifs nichés dans une muqueuse au fond de leurs narines. Le système olfactif des poissons leur permet donc de détecter des concentrations très faibles de molécules odorantes et ce, sur de longues distances.

L’odorat des poissons leur sert à détecter des sources de nourriture, mais aussi des signaux sociaux, comme la substance d’alarme, une molécule émise par la peau de certains poissons lorsqu’ils sont blessés et qui leur permet de signaler un danger.

Joli coup de marketing ou véritable pouvoir de séduction ?

Alors qu’on les considérait à une époque comme « produit miracle », leur effet a aujourd’hui été relativisé. Néanmoins, il existe un (quasi) consensus sur le fait que les attractants ont une réelle efficacité à condition de les utiliser dans les bonnes conditions.

L’attractant serait efficace en hiver sur des pêches lentes, en drop-shot ou en verticale pour déclencher une phase d’activité … pour peu qu’on insiste sur la zone et que le produit ait le temps de diffuser en quantité pour être suffisamment présent sur la zone pêchée. Il faut en effet que la pâte ou le liquide gras se dissolve lentement et que les effluves subsistent assez longtemps dans la zone pour obtenir une certaine efficacité.

En été par contre, nous prenons moins le temps de badigeonner les leurres car ils seraient de toute façon moins efficaces en pêche rapide.

En conclusion

Utilisé dans de bonnes conditions, l’attractant a un impact sur l’aspiration des poissons et la durée de la tenue en bouche donnant ainsi des touches de meilleures qualité et un taux de rejet du leurre plus faible.

Au final, l’attractant constitue un accessoire de plus dans l’attirail du pêcheur comme peuvent l’être les billes sonores ou plus récemment les coloris UV. Et avec un peu de recul, même si les attractants n’ont pas révolutionné la pêche, les pêcheurs ont quand même changé leurs habitudes, par exemple en gardant les leurres en sachet pour qu’ils continuent à baigner dans le produit olfactif …

Il est également devenu un argument commercial lors de l’achat d’une pochette de leurres souples, tout autant que la forme du leurre, la souplesse du matériau ou la variété de couleurs disponible.

L’avis des experts

Un résumé en vidéo par Samir Kerdjou et Nicolas Cadiou de chez Ultimate fishing

https://www.youtube.com/watch?v=vSXcmrHiYRo

Ou sur le Fishing club

https://www.youtube.com/watch?v=xlDRN-pozSs

Quelques marques

TRIGGER X Ultrabite Pheromone Gel

Trigger XIl se colle sur n’importe quelle surface de leurre souple ou dur, puis se disperse progressivement dans l’eau en diffusant un large spectre de phéromones. Existe en trois versions, chacune avec des phéromones spécifiques au poisson recherché, avec des attractants “longue distance”. Une noix de gel d’environ 2 centimètres est active pendant 15 à 20 lancers.

Trois formules étudiées pour espèces spécifiques : le sandre, le bass et les poissons de mer.

13 euros pour 60 gr

MARUKYU Ebishaki

Marukyu ebishakiL’ebishaki est un attractant liquide à base de Krill qui augmente l’attractivité et l’étendue de la diffusion.

15 euros pour 400 ml

BERKLEY Gulp alive spray

Berkley gulp alive sprayLe flacon vous offre la possibilité d’imprégner vos leurres avec un léger spray ou une pulvérisation plus dense.

10 euros pour 237 ml

 

SAWAMURA Trump

Sawamura TrumpProbablement le produit avec la meilleure réputation, même si son prix compte parmi les plus élevé. Il constitue la base du succès du One Up Shad de SAWAMURA.

30 euros pour 200 ml

REINS Scent powder

Reins Scent powderAttractant en poudre, il fait partie des ingrédients originaux de la fabrication des leurres REINS. Une fois dans l’eau, il imite la peau d’un ver de terre et donne une apparence visqueuse et une sensation naturelle proche des larves aquatiques.

11 euros le flacon

 

ILLEX Nitro booster

Illex nitro boosterDécliné en 7 parfums pour le gel et en 3 parfums pour le spray.

10 euros pour 75 ml

 

HALCO Catch sent Eau douce

Halco Catch ScentAttractant à base de phéromones. Peut être appliqué sur leurre souple ou poisson nageur.

20 euros pour 50 gr

 

MEGABASS Flavor-X

Megabass Flavor XLe Flavor-X est un attractant issu d’un mélange d’une farine de crevette spéciale et de collagène issu de peaux de poissons. Il se présente sous forme de poudre. Il est conseillé de le rajouter directement dans les pochettes de leurres souples puis de secouer le tout afin que la poudre adhère aux leurres souples.

20 euros les 50 gr

N’hésitez pas à nous communiquer votre avis et à nous parler des produits que vous avez testés !

1 reply on “ L’attractant : gadget ou réelle efficacité ? ”
  1. Remarquez bien :
    -Lorsqu’un ostariophisaire est blessé à tel que point que son épiderme soit touché, il secrètera H3NO en quantité tel qu’il sera immédiatement mis à la marge du groupe de poisson proie en devenant le maillon faible du banc (cela entendus en considérant qu’il adoptera également un déplacement dans l’espace marginal)
    – Le terme pour la faculté des poissons de goûter a distance est décris comme leur sens de detection «Gustativo-olfactif » (les correcteurs d’orthographe ne le savent pas .. )

    Merci Pike&Perch pour votre article d’introduction au concept des Attractant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *