Une pratique peu connue, la pêche à la gambe

Rafael De Las Heras, habitant Genève en Suisse, pratique la pêche à la gambe depuis plus de 10 ans et a souhaité communique sa passion pour cette pêche particulière. Il y a peu, il a décidé de commercialiser ses produits, cuillères, streamer, têtes plombées et lames vibrantes.

La gambe

GAmbeLa pêche à la gambe est très pratiquée dans les grands lacs alpins pour attraper principalement des perches de petite et grande taille, mais aussi le corégone et l’omble chevalier.

La gambe se compose d’un bas de ligne d’environ 2 mètres de long auquel sont accrochés en potence 5 ou 6 hameçons montés d’une nymphe, d’un vairon ou tout autre leurre artificiel de petite taille et se termine par un plomb de 10 à 50g. Elle se pratique en principe depuis un bateau ancré ou dérivant.

Le type de gambe et le modèle de nymphes dépendent de l’espèce recherchée. Pour la perche, on se sert plutôt de gambes munies de petits tubes en caoutchouc ou de petits twisters. Pour le corégone, on utilise généralement de fines nymphes dans les tons rouge, noir, vert, bleu et violet. Pour la pêche à l’omble chevalier, on peut également monter des nymphes dans des couleurs fluorescentes et les garnir d’asticots ou de vers de farine au moment de pêcher.

Depuis peu, Rafael travaille également avec des gambes phosphorescentes, armées d’hameçon numéro 10 et vernis à une résine UV particulièrement résistante à l’eau et au temps.

Le matériel

Il est utile de disposer de cannes spéciales, très légères, avec des scions particulièrement fins et souples pour pouvoir percevoir la touche.

Le fil a généralement un diamètre de 0.18 ou 0.22 ou éventuellement une tresse si l’on pêche a plus forte profondeur.

La technique

Il s’agit d’une pêche active faite de lancer-ramener à vitesse plus ou moins grande suivant l’effet recherché. Une fois le plomb à l’eau, il faut ramener la gambe vers soi en faisant des mouvements secs vers le haut avec le sillon de la canne pour donner aux leurres un mouvement de sauts saccadés.

Un tremblement du scion peut aussi exciter la voracité des perches.

Finalement, la technique est très proche de la pêche au drop shot.

Le poisson pouvant se trouver à des profondeurs très différentes, il est utile de sonder toutes les couches d’eau en laissant la gambe plonger plus ou moins avant de ramener.

Une forte plombée peut être utile pour lancer loin mais attention au risque d’accrochage sur le fond.

Pour contacter Rafael :

RafaelFacebook
airass(at)@hotmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *